Pokémon 10 : L'ascension de Darkrai - Pokémon Espace

Inscription
h

Pokémon X : L'ascension de Darkrai

Pokémon Espace » Section Cinéma » Pokémon X : L'ascension de Darkrai

Informations

Critique

« L'ascension de Darkrai » marque le début d'une trilogie de films comprenant Pokémon 10, 11 et 12. Les principaux protagonistes de cette longue histoire sont Dialga et Palkia les deux Pokémon légendaires stars de la quatrième génération. L'Europe a, encore une fois, servi d'inspiration pour créer la ville d'Alamos; et c'est Barcelone, en Espagne qui est à l'honneur. À quand la France...

Dès le début du film, nous sommes plongés au beau milieu d'un combat époustouflant visuellement entre Dialga et Palkia qui échangent quelques attaques. Puis nous retrouvons Sacha, Pierre Aurore qui se dirigent vers Alamos pour que cette dernière puisse participer au concours Pokémon local. Malheureusement, ils se sont trompés de chemin et arrivent du mauvais côté de la ville, qui est en contre bas d'eux. Heureusement, une dresseuse se nommant Alice et son Ouisticram arrivent et les amènent en montgolfière en ville.

Ils feront également la connaissance de Tonio, un scientifique ami d'Alice et le Baron Alberto qui est fou de cette dernière et croît qu'ils vont se marier. Mais les ennuis commencent lorsque des dégâts étranges sont constatés dans la ville. Alberto est persuadé que Darkrai est derrière tout ça. Lorsque ce dernier apparait, il l'attaque avec son Coudlangue. Darkrai esquive et contre attaque par Trou Noir. C'est Sacha qui prend l'attaque de plein fouet, qui s'endort et fait des cauchemars. Lorsqu'il se réveille, il décide de se venger. Mais de son côté, Tonio soupçonne quelqu'un d'autre d'être à l'origine des anomalies...

Même si les maîtres de l'Espace-Temps sont sur la jaquette, c'est Darkrai qui leur vole la vedette, dans le titre du film... et tout simplement dans le film. Comme la plupart des Pokémon légendaires, il peut parler. Sa voix est parfaitement ajustée à son look et son rôle. Encore une fois, on se demandera pourquoi est-ce Darkrai qui empêche le combat entre Dialga et Palkia alors que c'est Giratina qui est censé compléter les deux légendaires. Ces deux derniers, parlons en: ils apparaissent pour de bon à partir des 2/3 du film alors que Darkrai apparaît dès le début. L'intrigue est portée pendant un long moment sur lui avant qu'on comprenne l'importance de Dialga et Palkia. On remarquera que Palkia est légèrement plus mis en avant que son ennemi.

Les graphismes sont comme toujours splendides, comme dit plus haut, les combats entre Dialga et Palkia sont très bien faits mais au final, assez rébarbatifs: Dialga attaque, Palkia attaque etc... Avec Darkrai, ce sont les animations probablement les plus réussies tellement ils sont impressionnant ! Ce dernier est réalisé très finement et ses attaques sont redoutables. Quant à la ville, même si elle est inspirée de Barcelone, les fans d'Altomare (Pokémon 5) trouveront qu'Alamos a quelque chose de la ville sur l'eau. Les ruelles sont d'une ressemblance troublante. En ce qui concerne les musiques, c'est comme toujours du tout bon, on retrouve enfin une musique "officielle" pour le film "Oration" qui n'a certes pas l'émotion et la beauté du "Chant de la Légende" entendu dans Pokémon 2 mais est quand même agréable à l'oreille. Les puristes de la série reconnaîtrons quelques notes d'une musique de la série.

La version française en surprendra plus d'un non pas au niveau du doublage qui est correcte (voire excellent pour Darkrai) mais au niveau des chansons: on a ainsi le droit à un générique entièrement en français qui est l'opening de la saison 11 en version longue. Et comme ce serait pas assez, le générique se dote de deux chansons françaises . La première n'as pas vraiment de rapport direct avec le film et la deuxième est un morceau de rap parlant de Darkrai (qui a pensé à l'opening de la saison 10 ?).

En conlusion, ce premier volet de la trilogie introduit la quatrième génération... en mettant en scène un Pokémon légendaire parmi tant d'autres. Il faut être honnête, Darkrai fait de l'ombre (normal me direz vous) à Dialga et Palkia. Si leur rôle est important, ils n'en sont pas plus ancrés dans l'histoire avec une entrée dans Alamos trop tardive. Le film se rattrape donc par une qualité graphique à la hauteur des précédents et par ses nombreux affrontements Pokémon contre Darkrai.