Pokémon 14 : Pokémon Noir : Victini et Reshiram / Pokémon Blanc : Victini et Zekrom - Pokémon Espace

Inscription
h

Pokémon XIV : Pokémon Noir : Victini et Reshiram / Pokémon Blanc : Victini et Zekrom

Pokémon Espace » Section Cinéma » Pokémon XIV : Pokémon Noir : Victini et Reshiram / Pokémon Blanc : Victini et Zekrom

Informations

Critique

Ce 14ème long métrage s'inscrit comme étant le second à mettre en scène des Pokémon de la 5ème génération. En effet, même si celui-ci se déroule en parallèle de la saison 14 Best Wishes, Pokémon 13 avait introduit Zoroark et Zorua ! Pour la première fois dans l'histoire des films Pokémon, le terme Pokémon 14 ne correspond pas à un mais à deux films ! Probablement dans un souci d'innovation tout en respectant la logique des jeux (deux versions complémentaires), chaque film fait référence à une version de la 5ème génération et à son Pokémon légendaire emblématique : Zekrom et Reshiram. Le nom de chaque film les résume assez bien : Nous avons donc " Pokémon, Le Film Noir Victini et Reshiram " et " Pokémon Le Film Blanc Victini et Zekrom ". Deux films, une intrigue, quelques différences mineures. Chaque film a une durée d'environ 1 heure 30 donc 3 heures de films.

Autre innovation de ces longs métrages, les supports vidéo. Entendez par là qu'outre la sortie en DVD classique que l'on connaît, ces films ont le privilège de s'inviter en HD soit au format Blu-Ray. Si cela peut sembler normal pour nos amis nippons qui, chaque semaine profitent de l'anime en HD, ceci reste une légère amélioration pour nous occidentaux. Les scénaristes sont venus dans notre beau pays, à Nice, sur la Côte d'Azur afin de s'inspirer des paysages locaux et aussi de la nourriture française, mais j'y reviendrais plus tard.

Le scénario du film, ou plutôt de ces films reste simple dans l'âme. Mais si il ne sera pas chose aisée de suivre l'intrigue d'un bout à l'autre. Autant commencer par là. Après l'habituelle introduction qui rappelle rapidement ce qu'est le monde des Pokémon, l'histoire se lance avec les protagonistes principaux ainsi que, selon la version du film, Zekrom / Reshiram.

Suite à cette scène, nous retrouvons donc Sacha, Rachid et Iris qui arrivent à Eindoak, ville situé au pied d'un château appelé l' épée du Val. Après un tournoi des plus classiques rythmé par l'opening français de la saison 14 en version longue, la légende du fameux château est conté à nos héros.

Il y a bien longtemps, le roi vivait heureux avec son Pokémon, Victini. Les 2 fils jumeaux du roi possédaient chacun un Pokémon légendaire : Zekrom et Reshiram. Suite à de violentes batailles entre les deux dragons, la région fut menacée. Afin de sauver le château et la population, le roi déplaça le château à l'aide de Victini et de ses pouvoirs sur une montagne proche. Malheureusement, cette épreuve fut fatale pour le roi. Rongé par le remord, les deux fils transformèrent leurs Pokémon en pierres (les fameux galets noir et blanc que l'on retrouve dans les jeux) dans les sous-sols du château.

Damon, descendant du peuple existant à cette ère, souhaite que le château se retrouve là où il a été bâti, avant la catastrophe d'antan. Et c'est à l'aide du légendaire qui l'accompagne (Zekrom ou Reshiram) et de ses Pokémon : Crytéro et Sidérella / Symbios (encore une fois cela dépend du film que vous regardez). Bien entendu, tout ne se passe pas comme prévu et le sort du monde est en danger. Et ce sera à Sacha que revient le devoir pour la énième fois de sauver l'univers avec le légendaire restant.

Vous l'avez probablement déjà compris, les deux films racontent exactement la même histoire. C'est d'ailleurs le même film à quelques différences près. Dans le film noir, Zekrom est du côté de Damon et Reshiram se lie à Sacha et inversement. L'intérêt, aussi minime soit-il, de proposer deux films se fait sur cette principale différence. Cependant, on remarque que tout a été fait pour faire référence aux jeux vidéo : l'introduction des films présentent des Pokémon exclusifs à chaque version. La première scène est quant à elle, totalement différente : elle se déroule sur la banquise pour le film noir et dans le désert pour le film blanc. Et chaque film fera référence à son jumeau au cours de l'histoire. Petit détail amusant, Golemastoc et Tryoxydre signent leur première apparition à l'écran et sont à leur tour chromatiques (ou shiney pour les puristes).

L'histoire parlons en : l'intrigue est, comme vous l'avez remarqué très simple. Cependant, le rythme est relativement mou, ce qui fait que l'on perd assez vite le fil de l'histoire. On notera aussi plusieurs passages faisant étrangement écho à d'autres films Pokémon.

Cette dernière présente quelques similitudes avec les versions noire et blanche : une légende mettant en scène les deux dragons légendaires, les galets blanc et noir, le réveil de Reshiram et Zekrom, un combat entre les 2 menées par 2 dresseurs aux aspirations différentes même si la Team Plasma n'est pas présente. En parlant de team ennemie, la Team Rocket est bel et bien présente. Ou plutôt, fait-elle un très joli caméo : Jessie, James et Miaouss n'apparaissent que 7 fois dans chaque film et n'ont même pas de scènes spécifiques. Ils portent, outre leurs déguisements, leur ancien uniforme. On en vient presque à se demander pourquoi les scénaristes les ont fait apparaître : ils servent tout simplement à rien, ne font pas avancer l'intrigue. Ils auraient été remplacés par des figurants que cela n'aurait rien changé.

Intéressons nous maintenant aux rôles des légendaires du film : Zekrom, Reshiram et Victini. Déjà, sans avoir vu le film, on peut se demander le pourquoi du comment de la présence de Victini. Il n'a strictement aucun rapport direct avec les deux dragons que ce soit dans les films ou les versions noire et blanche. On a cependant pu remarquer le même phénomène dans la trilogie des films 10-11-12. La cause paraît nettement claire : trouver un quelconque prétexte pour distribuer les légendaires introuvables dans les versions RPG. Si on y réfléchit bien, c'est de cette façon que nous avons pu obtenir Manaphy, Darkrai, Shaymin, Arceus et Zoroark (qui n'est pas légendaire mais qui présente un caractère événementiel tout de même). C'est d'autant plus dommage que les films ne se résument qu'à être un simple outil marketing pour les jeux étant donné qu'ils s'écartent totalement de l'intrigue, des lieux et des protagonistes des jeux.

Pour revenir aux légendaires du film, Zekrom et Reshiram n'ont absolument rien de " légendaire ". Dès le début du film, l'un d'eux apparaît et est utilisé par Damon comme si c'était le plus commun des Pokémon. On ne les voit presque jamais combattre. Ils sont purement utilisés comme des bêtes de combat servant à s'auto-détruire pour protéger tel ou tel camp. Est-ce vraiment comme ça que les fans voient les légendaires emblématiques d'Unys ? Ils n'ont tout simplement aucun charisme ! Les plus anciens d'entre vous se souviennent du tout premier film. Mewtwo, à la recherche de son identité, voue une haine inégalée aux humains ce qui fait ressortir le côté sombre et mature du film. Et maintenant, en 2012, voilà à quoi ressemble un légendaire : une grande mouche noir et un poulet géant tout juste bon à combattre sans savoir pourquoi. De vraies mules... Et bien sûr, comme chaque Pokémon star de film qui se respecte, les deux dragons parlent. Faisons une petite pause sur le doublage. Si le doublage de Zekrom est particulièrement réussi avec une voie effrayante, c'est un philosophe qui a doublé Reshiram. Sa voix est calme... trop calme... C'est un légendaire dangereux, extrêmement puissant. Pourquoi lui avoir attribué une voix aussi paisible, c'est totalement en désaccord avec l'identité même du Pokémon et l'ambiance du film ! Victini, heureusement, ne parle pas et se contente de pousser des petits cris mignons (à la manière d'un certain Célébi ou autre Manaphy). Le seul intérêt de ce dernier est sa grande puissance qui permet à Gruikui de mettre K.O. en un coup un Clamiral avec Flammèche (qui ressemble à une éruption volcanique) ou encore à un Baggiguane encore bébé d'évanouir un Tryoxydre avec un simple Coup D'Boule. En gros, n'allez pas chercher une quelconque logique et ou lien avec les jeux, il n'y en a pas.

Au début de la critique, je parlais de nourriture française. Outre les présences anecdotiques des légendaires, un autre aspect a été particulièrement poussé : la nourriture. Car Rachid, très grand cuisinier, a appris à cuisiner, dans une toute petite boîte, des macarons par milliers. Nous sommes d'accord que dans certaines scènes de l'anime, il arrive de voir Sacha et compagnie faire une pause pour manger. Sauf que là, le film présente plusieurs scènes où Victini mange des macarons. C'était vraiment indispensable ? Une scène en particulier ferait presque penser à une visite au zoo tellement Sacha et Victini sont ridicules.

J'ai évoqué plus haut les doublages des légendaires, mais la palme du texte le plus hors sujet revient à Sacha. Rassurez-vous, il garde sa voix habituelle mais nous avons le droit à deux répliques particulièrement intrigantes et pour l'occasion comiques tellement la situation ne s'y prête pas : vers la fin du film, Sacha, Pikachu et Victini se retrouvent dans l'espace. Si j'ai bien compris qu'il ne fallait pas courir après la logique (comment font-ils pour respirer ?), on peut tout de même se demander pourquoi, dans un moment aussi critique, la seule réaction de Sacha est de dire : " Il fait froid, on va manquer d'air, il faut que je réfléchisse ". Sacha n'a que 10 ans mais quand même... J'ai évidemment gardé le meilleur pour la fin (à moins que les doubleurs l'aient fait exprès ce qui ne m'étonnerait même pas). Au cours de la scène finale, Sacha pense que Victini est mort. Très affecté par la mort de son nouvel " ami ", ce dernier verse quelques larmes. Mais c'est sans compter l'apparition d'un macaron rebelle sorti de la poche de Sacha. Notre dresseur favori le regarde, puis, s'écrit : " Victini ! Es-ce que tu aimes les macarons ?! ". Je vous avouerais que j'ai été pris d'un fou rire à ce moment là...

Le film se finit sur une petite parade de Reshiram et Zekrom (autant servir à rien jusqu'au bout après tout). Une fin assez brutale pour un film assez moyen. L'ending du film tient la route, nous avons le droit à une chanson écrite pour le film qui diffère quelque peu selon la version du film que vous regardez, encore un détail sympa. Mais malheureusement, le générique se doit de présenter une petite anomalie. En effet, on peut apercevoir Boreas / Fulguris... Ou comment montrer à tort ou à travers des différences entre les 2 films pour rien vu qu'ils n'ont aucun rôle et donc aucun impact.

Concernant la qualité du Blu-Ray, vous ne serez pas déçu : l'image est bien plus fine et claire que sur DVD. Ce qui représente un léger plus même si ce n'est pas forcément le meilleur film Pokémon pour illustrer l'exemple.

En conclusion, depuis quelques années, les films Pokémon régressent de manière significative en ce qui concerne l'apparition et le rôle des légendaires qui sont pourtant au coeur du scénario. C'est dommage car les films en eux-mêmes ne sont pas mauvais si on prend en compte les belles prises de vue et la musique acceptable.

Cette critique touche ainsi à sa fin. Et si l'intérêt d'un film par rapport à l'autre est faible, cela n'a pas d'importance était donné que vous ne pourrez qu'acheter les 2 ensemble et vu leur prix, ce n'est qu'un plus.